Archive

Archive for mai 2010

Freud wars. (3° épisode).

 

 

« Ad nauseam ».

 

Oui, chers récalcitrants éclairés. « Ad nauseam ». Les ayatollahs de la « cause freudienne » vomissent leur commission.

La « cause freudienne », qui doit s’identifier, qu’ils le veuillent ou non, à « la cause de la psychanalyse », parce que, ne l’oublions pas, « Le sujet freudien », c’est à la fois, Sigmund Freud et l’inconscient, donc aussi toute la psychanalyse, (ainsi que le démontra Mikkel Borch-Jacobsen dans son livre qui porte le même nom : « Le sujet freudien », et que nous vous recommandons vivement de lire), est en train de craquer. Comme la peau d’un cafard que l’on écrase sous le talon, elle commence à laisser couler son jus.

Mais suivez ce lien. Et, en lisant ce texte affligeant de fanatisme « rentré » ou carrément exacerbé, vous pourrez constater par vous-mêmes, jusque dans quelle fange la créature freudienne n’hésite pas  à se vautrer, à se complaire, en utilisant toute son énergie pour dégobiller sa haine absolue et indéfectible contre tous ceux qui ont osé, et osent encore dire les vérités accablantes et vérifiables par tous, sur Freud et SA psychanalyse.

Donc, jusqu’aux confins du fanatisme freudien, jusqu’au bout de son obscurantisme et de sa haine du rationalisme critique…Ad nauseam.

 

Anthony Ballenato.

Catégories :"Freud wars...".