Archive

Archive for octobre 2011

Karl POPPER : retour sur le problème corps-esprit.

«  (…) Ainsi le problème corps-esprit se présente-t-il, au moins, sous deux aspects totalement différents : d’une part, on trouve le problème de la relation très étroite entre les états physiologiques et certains états de conscience, et d’autre part, celui, tout différent, de l’émergence du moi, et de sa relation avec le corps. Ce problème de l’émergence du moi ne peut, à mon avis, être résolu qu’en tenant compte du langage et des objets du monde 3, ainsi que de la dépendance du moi par rapport à ceux-ci. La conscience du moi implique, entre autres choses, que l’on fasse une distinction, aussi vague soit-elle, entre les corps animés et les corps inanimés, et que l’on produise par là même une théorie rudimentaire des caractères essentiels de la vie. De même, elle implique que l’on fasse, d’une manière ou d’une autre, une distinction entre les corps doués de conscience et les autres. Elle implique également la projection du moi dans le futur (cette attente plus ou moins consciente qu’à l’enfant de grandir et de devenir un jour adulte) et la conscience d’avoir existé un certain laps de temps dans le passé. Ainsi, elle implique des problèmes qui supposent que l’individu possède une théorie de la naissance et, peut-être même, de la mort. »

(In : Karl POPPER. « La quête inachevée ». Editions Calmann-Lévy, Agora, Paris, page : 269).

Catégories :Karl POPPER.