Archive

Archive for janvier 2014

Albert EINSTEIN. Coercition et morale.

« An autocratic system of coercion, in my opinion, soon degenerates. For force always attracts men of low morality, and I believe it to be an invariable rule that tyrants of genius are succeeded by scoundrels »

Albert Einstein.

einstein1

*                                   *                              *

Commentaires :

Toute société est fondée sur la biologie et la morale. Selon nous, il est patent que la nature humaine est incompatible avec l’immoralité, donc, notamment avec la privation de liberté, et de ce fait ne peut en aucun cas être conforme avec le non respect de l’individu.

Ce ne sont ni l’Etat, ni la société, ni aucune forme de pouvoir idéologique qui puissent « justifier » l’individu, mais l’inverse.

Tout d’abord parce que aucun État, aucune société, et aucune forme de pouvoir idéologique n’existe sans l’individu, que ce soit au niveau des gouvernants, et ceux qui sont gouvernés. Les premiers sont dépendants des seconds, et les seconds peuvent toujours, par un moyen quelconque, faire obstacle ou destituer les premiers.

L’idéologie n’est que la dégénérescence de la pensée de ceux qui ne comprennent pas la nature humaine. La canaille, comme le dit Einstein, cherche toujours à soumettre la nature humaine à ce qui ne peut être conforme avec elle.

La psychanalyse est donc une dégénérescence de la pensée, et toute la canaille de ses représentants en croyant forger la nature humaine pour la soumettre à l’idéologie totalitaire de la psychanalyse, n’a toujours pas compris que les résistances (…) qui s’y opposent sont justement l’un des meilleurs reflets de la morale, de la liberté, et de la vie.

(Pour « Les psychanalystes-visiteurs-et-autres-psychologues-de-boulevard-et-s’autorisant-d’eux-mêmes-etc., etc., etc. »).

Catégories :Albert EINSTEIN.