Arthur KOESTLER, récalcitrant très éclairé.



“Si l’on objecte que pour telle ou telle raison on doute de l’existence du complexe de castration, le freudien vous réplique que cet argument trahit une résistance inconsciente qui indique que vous avez vous-même un complexe de castration.
 
Et si un paranoïaque vous confie que la lune est une sphère creuse que les martiens ont emplie de valeurs aphrodisiaques afin d’endormir l’humanité, et que vous objectez que cette attrayante théorie manque de preuves, il vous accusera d’appartenir à la conspiration mondiale des ennemis de la vérité”.
 
Arthur Koestler. (« Le cheval dans la locomotive »).
 
(In : Pierre DEBRAY-RITZEN, “La psychanalyse, cette imposture”. Edition Albin Michel, Paris, 1991, chapitre III : “d’un système clos de pensée à une scolastique généralisée”, page : 225).
 
 
 
 
 
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :