Archive

Archive for the ‘"A côté…"’ Category

SÉNÈQUE. Sur certaines valeurs liées à la morale. (2).

Voilà un fragment de l’oeuvre de Sénèque qui nous permet d’exprimer un jugement vis-à-vis des « psychanalystes-visiteurs-et-s’autorisant-d’eux-mêmes-et-autres-psychothérapeutes-de-boulevard-du-néant-etc., etc., etc.. » ; et de seulement eux :

« (…) Mais il ne sert à rien d’avoir banni les motifs de tristesse personnelle. Parfois en effet nous assaille la haine du genre humain, quand se présente à l’esprit combien il y a de crimes heureux. Quand on pense combien est rare la droiture, inconnue la probité ; quand on songe à l’absence presque complète de la loyauté, sinon quand elle est utile ; aux profits et pertes, également odieux, de la débauche ; à l’ambition qui, sortant de ses propres limites, va jusqu’à trouver l’éclat dans l’infamie, l’âme alors se laisse engloutir dans la nuit ; et dans cette espèce de crépuscule des vertus, où sombrent l’espoir de les rencontrer et le fruit de leur exercice, les ténèbres recouvrent tout. Sur ce point il faut renverser notre manière de voir ; il faut que les vices de la foule nous paraissent non pas odieux, mais risibles (…) »

 

(In : SÉNÈQUE, « De la constance du sage », traduit du latin par Émile Bréhier et édité sous la direction de Pierre-Maxime Schuhl, éditions Gallimard, collection Folio, Paris, 1962, pages : 104 – 105).

seneque

*                                  *                              *

Commentaires :

Il est immoral de fouiller dans le vie privée d’autrui.

Il est immoral de passer outre un code de déontologie.

Il est immoral de nier le libre-arbitre.

Il est immoral de se moquer, d’insulter à distance et  lâchement un homme seul et qui assume seul sa condition sans faire de mal à personne et sans faire quoique ce soit d’immoral dans sa propre situation.

Il est immoral de vampiriser par des interprétations débiles ce même homme qui n’a jamais demandé de psychanalyse et d’interpréter son refus comme une soi-disant acceptation.

Il est immoral et foncièrement injuste d’assimiler ou d’identifier ce même homme à un psychanalyste condamné pour des crimes avérés, entendu que cet homme (l’auteur de ce blog) n’a jamais commis aucun crime ni ne souhaite en commettre aucun.

Il est immoral et d’une prétention ridicule que de prétendre « renvoyer à lui-même » un homme que l’on espionne, que l’on harcèle et que l’on vampirise au mépris de lois écrites, et au nom de je ne sais quelles vertus morales!

Il est immoral de se réclamer ou de faire usage de la psychanalyse, de toute forme de psychanalyse, entendu que ce n’est qu’une escroquerie, une pseudo-science, et en somme la pire chose qu’ait connu l’humanité à ce jour avec le totalitarisme.

Il est immoral et particulièrement ABJECT que de prétendre « s’autoriser de soi-même ». Personne ne peut « s’autoriser de soi-même ». On ne s’autorise que par les autres et notre environnement, que par leur oui, ou par leur non qui pose les limites de toute « autorisation » et que l’on se doit toujours de respecter.

Il est immoral et faux de réduire l’individu humain à des interprétations, et, a fortiori à celles fabriquées par la psychanalyse : jamais la psychanalyse n’a pu ni ne pourra entrevoir l’humain par le petit bout de sa lorgnette débile.

Il est immoral et irrationnel de vouloir revenir sans arrêt rétorquer, interpréter, dès lors que cet homme à dit : non, je ne veux pas de vous, et personne n’a besoin de vous, fichez-moi la paix.

Catégories :"A côté..."