Archive

Archive for the ‘antisémitisme.’ Category

BHL, et l’antisémitisme…

16 février 2016 Laisser un commentaire

BHL, ou comment la philousophie de bas étage, le délire plus que délirant (…) sur l’exagération de « faits » de presse, de réactions (?) qu’il à « lues », un fanatisme aveugle dans la propagande du judaïsme, ainsi qu’une utilisation hystérique et éhontée de l’accusation d’antisémitisme, entre autres choses scandaleuses, permettrait par sa bouche de tout excuser du moment que cela sert sa cause.
Ce grand diseur de n’importe quoi, même pris en flagrant délit pour les sornettes qu‘il peut débiter, récidive, persiste, et signe.
Quand comprendra-t-il que ses propos, finalement, font plus de tort qu’autre chose à une noble entreprise : le combat contre l’antisémitisme réel, lequel, s’en trouve au contraire rabaissé, frelaté, et ridiculisé à cause de lui ? 
BHL parvient à ridiculiser la cause qu’il défend (comme les psychanalystes l’ont fait avec certains de leurs récents adversaires qui critiquaient honnêtement et avec justesse leur doctrine) et nous scandalise par son absence totale de scrupules envers ses auditeurs, puisqu’il ose aller jusqu’à tenter de leur imposer une impossible crédulité, avec des arguties toutes aussi grossières et improbables les unes que les autres (« crime rituel », réactions malsaines contre DSK, « je crois que je suis en-dessous de la réalité », « il y avait quelque chose qui ne sentait pas bon » (quoi, exactement, il n’en parle jamais bien entendu), etc., etc.).
Avec BHL, il suffirait de « soupçonner » de l’antisémitisme dans les accusations les plus graves dirigées contre un responsable politique juif, et d’y allouer quelques arguments bidons au sujet de toute une prétendue fantasmagorie qui se serait développée dans les médias contre lui, pour défendre et réhabiliter cet homme politique ?.. 
Le summum de l’hystérie fanatique est atteint par BHL, lorsqu’il déclare que la montée des divers commentaires accusateurs et la mise à l’index de DSK et de Fabius, qu’ils soient au niveau des faits ou sur la morale de ces deux personnages, aurait procédé de motivations « probablement antisémites ». Le « probablement » est déjà largement teinté de diffamation, mais il dénote surtout l’aveuglement, et le fanatisme de BHL.

Ce qui retient l’attention, ce sont évidemment les procédés rhétoriques, comme cet argument monstrueux du « crime rituel » : l’affaire du sang contaminé ne serait qu’un « crime rituel » : « jusqu’à ce qu’une obscure affaire de sang contaminé, où il est difficile de ne pas voir la resucée des accusations de crime rituel qui furent l’un des grands classiques de l’antisémitisme traditionnel » (BHL). Donc, une affaire monstrueuse comme celle du sang contaminé, et qui a causé la mort de près de 1000 personnes en France, (ou un peu plus), peut-être passée sous silence, et même mieux, on peut en déculpabiliser leurs réponsables avec cet argument, répétons-le, parfaitement monstrueux de BHL.

Comme ses amis psychanalystes, BHL joue, jongle avec les mots, triche sur les contextes, maximise d’un côté, et minimise de l’autre, les faits, etc. interprète à sa guise les émotions et les faits, voire n’hésite pas à en inventer lui-même. Tout est bon pour faire passer son fanatisme.