Archive

Archive for the ‘apprentissage.’ Category

Roland Goigoux et Franck Ramus : " La lecture entre apprentissage et enseignement".

Bref commentaire :

la pédagogie de la compréhension serait « le parent pauvre » de l’enseignement de lecture au CP, et ce travail de compréhension ne pourrait être « réduit à ce que les élèves déchiffrent par eux-mêmes » (Roland Goigoux). Par ailleurs, l’enseignement de la lecture accorderait trop peu d’importance à la compréhension du texte entendu par l’élève, etc.,

Frank Ramus : la méthodologie de Roland Goigoux n’est pas une méthodologie expérimentale, mais une méthodologie « naturaliste », écologique, (in situ), pour évaluer les pratiques d’enseignement de la lecture. La méthode expérimentale va être plus puissante pour distinguer des effets (de pratique d’enseignement de la lecture).  Comme on s’y attend, Frank Ramus expose la démarche naturelle, indispensable de tout le travail du rationalisme critique concernant la validité des recherches scientifiques sur la problématique de l’enseignement/apprentissage de la lecture. Autrement dit, il existe pour les scientifiques une déontologie sur laquelle il est un devoir de se montrer particulièrement scrupuleux compte tenu des responsabilités engagées et des conséquences sur certaines décisions, notamment politiques, comme par exemple, la définition de programmes pour l’Education Nationale. Cependant, les travaux de Roland Goigoux sont jugés cohérents avec l’état des recherches scientifiques, selon Frank Ramus.

D’après les propos de Frank Ramus, nous nous permettrons seulement d’écrire ceci : une certaine méconnaissance de la méthode scientifique, (et y compris à un certain niveau), et de ce qu’elle implique du point de vue de l’usage du rationalisme critique, est tout à fait étonnante (nous ne parlons pas ici, bien entendu, du travail de Roland Goigoux).

Frank Ramus défend le projet d’une éducation fondée sur des preuves : « essayer de faire progresser l’enseignement pour essayer de faire progresser les élèves, (…) pas juste en se basant sur une philosophie ou en se basant sur un auteur, pas juste en faisant des observations en classe, pas juste en dégageant des intuitions de quelques observations informelles, pas juste en produisant du discours savant ; on va le faire en formulant des hypothèses précises, réfutables, sur l’effet des pratiques pédagogiques sur les apprentissages, et en se donnant les moyens de tester rigoureusement ces hypothèses, en collectant des données factuelles, par l’expérimentation, ou par l’observation systématique quantifiée et contrôlée. » 

Ensuite, Frank Ramus fait un constat accablant mais justifié sur la situation de retard de la France par rapport à la recherche scientifique dans le domaine de l’enseignement de la lecture (ah, s’il n’y avait que celui-là…). En France, nous n’avons encore même pas l’idée que cette connaissance scientifique existe !..

L’éducation en France est encore gouvernée par des gourous, nous dit Frank Ramus, et qui arrivent à affirmer des choses avec un grand aplomb, (mais sans preuve de niveau scientifique) et qui jouissent de beaucoup d’influence auprès des politiques. La recherche expérimentale dans le domaine de l’enseignement de la lecture est très avancée dans d’autres pays, mais le retard français est considérable…