Archive

Archive for the ‘Baruch SPINOZA.’ Category

Baruch SPINOZA. La connaissance et les causes extérieures.

23 novembre 2012 Laisser un commentaire

 

 

« La puissance de l’homme est strictement limitée et infiniment surpassée par celle des causes extérieures ; nous n’avons donc pas un pouvoir absolu d’adapter à notre usage les choses extérieures. Nous supporterons pourtant d’une âme égale les événements contraires à notre intérêt si nous avons conscience de nous être acquittés de notre office, si nous savons que notre puissance ne nous permettait pas de les éviter, enfin que nous sommes une partie seulement de la Nature, dont nous suivons l’ordre. Si nous connaissons cela clairement et distinctement, cette partie de nous qui se définit par la connaissance claire, c’est-à-dire la partie la meilleure de nous, trouvera là un plein contentement et s’efforcera de persévérer dans ce contentement. En tant en effet que nous sommes connaissants, nous ne pouvons désirer que ce qui est nécessaire ni, absolument trouver de contentement que dans le vrai ; dans la mesure donc où nous connaissons cela droitement, l’effort de la meilleure partie de nous-même s’accorde avec l’ordre de la Nature entière. »

(Baruch SPINOZA, « Éthique, IV, appendice, chap. wwwii », cité par Andre COMTE-SPONVILLE, « Pensées sur la connaissance », éditions La librairie Vuibert, petits carnets de philosophie, Paris, octobre 2012, pages : 57).

 

Catégories :Baruch SPINOZA.