Archive

Archive for the ‘Bettina DUPIN.’ Category

Bettina DUPIN, mère d’un enfant autiste

5 septembre 2012 Laisser un commentaire

Bettina Dupin s’est vu retirer la garde de ses 2 enfants en 2009, dont l’un est autiste, au motif de « déni de la pathologie du fils cadet » après qu’elle ait obtenu une autorisation de scolarisation en milieu ordinaire par le TCI pour Effl
amm alors âgé de 7 ans. Certains psychiatres refusant qu’elle puisse scolariser son enfant en dehors de l’hôpital.
A ce jour, elle se bat pour obtenir une prise en charge éducative adaptée comme le préconise l’expertise du DR. LEMONNIER, expert du Centre de Ressources Autisme de Brest et dont le poste est menacé…

Voila la prise en charge typique par les psychiatres typiques : refus de scolarisation, culpabilisation.

Une conférence de presse aura lieu le 11 Septembre à Nantes.

*                    *                     *

Commentaires :

Voilà comment traitent les psychiatres-psychanalystes, avec les mères « dans le déni »… de leurs irresponsables élucubrations thérapeutiques. Une mère souhaite scolariser son enfant, pour qu’il puisse accéder à un environnement normal, en contact avec d’autres enfants, se former, étudier, etc. Mais les psychanalystes-fous, eux, préconisent la non scolarisation au prétexte que c’est un monde qui rappelle encore trop « la mère », ou je ne sais qu’elle autre fadaise.

Comment, dans un pays dit civilisé peut-on admettre qu’un praticien, quel qu’il soit, s’oppose à la scolarisation d’un enfant de 7 ans, qui plus est au motif d’un refus de charlatanisme thérapeutique.

Être contre la psychanalyse c’est donc aussi risquer l’avenir de ses propres enfants ? C’est l’horreur.

Ces « gens-là », sont vraiment de la pourriture qu’il faut éradiquer au plus vite du secteur de la santé mentale française en particulier, et de la société dans son ensemble.

La psychanalyse, tout comme ses obsessionnels défenseurs ne supporte donc aucune « blessure narcissique » contre ses délires, et bien entendu, elle se venge, sans hésiter une seule seconde à s’en prendre à des enfants et à leur avenir.

La mère de cet enfant a sans doute, et avec raison, refusé d’admettre les « diagnostics » de la gent psychanalytique, qui reposent sur l’existence mirobolante et pseudo-scientifique d’une prétendue psychose autistique ; et les psychanalystes, sur cette base ont encore le droit de lui retirer la garde de son propre enfant tout en s’opposant à sa scolarisation. Inique. Monstrueux.

Ne soyons pas complices de cette horreur qu’est la psychanalyse, si nous aimons les enfants, et si nous préférons les résultats scientifiques aux impostures de la psychanalyse, car être complice de cela, c’est être coupable. Coupable envers des enfants, coupable envers la recherche de la vérité, et envers l’application plus rapide de soins vraiment adaptés aux enfants autistes.

Chacun est libre, dans une démocratie, de choisir son camp. Il est clair que nous avons choisit le nôtre depuis longtemps, et il est encore plus clair que notre position ne changera pas.

Unissons nos efforts : il faut éradiquer la psychanalyse de ce pays.

*                 *                 *

Lien. (Combat pour scolariser un enfant autiste).

*                *               *

Catégories :Bettina DUPIN.