Archive

Archive for the ‘Emmanuel MOUNIER’ Category

Emmanuel MOUNIER. Psychologie du caractère : difficulté de se connaître.

28 novembre 2010 Laisser un commentaire

 

À écouter attentivement, chers récalcitrants éclairés. La lucidité ainsi que la clarté de sa réflexion, en réjouira plus d’un. Mais j’entends déjà les insultes des fous de Freud, des lacaniens, et tous les autres membres affliliés de près ou de loin avec cette imposture scientifique.

Son discours, essentiellement épistémologique, est vraiment très éclairant, et accessible. Il domine totalement son sujet. « Les pédants de la psychanalyse font autant de détraqués que les bons psychanalystes de guérison »… Cependant, il reconnaît par la suite une dette de la psychiatrie aux « découvertes » du freudisme, ce qui est pour le moins contradictoire avec l’affirmation précédente, et aussi avec le bilan accablant des neurosciences concernant l’héritage freudien.

Il faut être déterministe jusqu’au bout pour savoir où l’homme dépasse le déterminisme ».

« Être déterministe jusqu’au bout » : s’efforcer de corroborer patiemment par des tests  scientifiques, des lois de plus en plus déterministes, c’est-à-dire de plus en plus précises, donc…de plus en plus réfutables. « Savoir où l’homme dépasse le déterminisme » c’est a priori, s’interdire de supposer qu’il pourrait justement être brimé par un déterminisme absolu et aprioriste! C’est s’autoriser la réfutation dans les recherches par un fait humain, avec toutes les conséquences que cela suppose, au sens large, disons..

 

« L’illusion de vouloir connaître les hommes psychologiquement. Le succès des charlatans et leur littérature. »

 

Karl Popper :

« Le concept d’unique s’oppose à celui de typique : le typique se laisse apercevoir dans l’homme individuel lorsqu’on le considère d’un point de vue général donné. C’est pourquoi tout changement de point de vue entraîne un changement dans l’aspect typique. Il semble dès lors impossible à une psychologie, à une sociologie, quelles qu’elles soient, ou à tout autre espèce de science, de venir à bout de l’individuel ; une science sans point de vue général est impossible. »(citation de Arne Friemuth Petersen, in: « Popper et la psychologie : les problèmes et la résolution des problèmes ». Colloque de Cerisy, Karl POPPER et la science d’aujourd’hui. Editions: Aubier. 1989. Page: 377 – 378).

Catégories :Emmanuel MOUNIER