Archive

Archive for the ‘Faux souvenirs et psychanalyse.’ Category

Un thérapeute accusé d’implanter de faux-souvenirs à ses patients.

8 décembre 2012 Laisser un commentaire

Pour « les psychanalystes-visiteurs-et-s’autorisant-d’eux-mêmes-etc.,etc. » :

L’article :

Extraits :

« Un procès particulier s’est ouvert ce mardi devant le tribunal correctionnel de Paris. Benoît Yang Ting, thérapeute, est accusé d’avoir implanté des faux souvenirs dans la tête de ses « patients » pour leur extorquer de l’argent. »

(…)

« Elle n’a pas été violée et pourtant elle y a cru dur comme fer pendant douze ans. Douze ans pendant lesquels Sophie Poirot, avocate, a versé quelque 238 000 euros à son thérapeute, Benoît Yang Ting, pour l’aider à surmonter ce traumatisme. Selon lui, la jeune femme – qui était venu le consulter sur les conseils de son père en 1993 pour un simple « passage à vide » – a été abusée par ce dernier lorsqu’elle était très jeune et avait refoulé ce souvenir. Ce qui explique son sentiment de mal-être. »

(…)

« Une dérive sectaire dénoncée depuis 2007 en France
Le procès pour abus de faiblesse de Benoît Yang Ting et sa femme – accusée de complicité – s’ouvre ce mardi devant le tribunal correctionnel de Paris. La jeune femme accuse son thérapeute d’avoir pratiqué sur elle la technique dite des faux souvenirs induits, une pratique dénoncée par la mission de surveillances de sectes (Miviludes) depuis 2007. « Ce sont des charlatans qui accrochent une plaque de thérapeute et ciblent des personnes qui traversent une période de mal-être, explique George Fenech, le président de la Miviludes. Ils instaurent un climat de confiance et font croire à leurs patients que leur mal-être remonte à la petite enfance. Quand ils sont conditionnés, il fait revenir à la surface un souvenir prétendument refoulé (…) »

(…)

« Entre 5000 et 10 000 thérapeutes aux pratiques déviantes
Si on ne connaît pas exactement le nombre de thérapeutes utilisant cette technique, la Miviludes recense entre 5000 et 10 000 thérapeutes non qualifiés utilisant des pratiques non-conventionnelles à l’instar des faux souvenirs induits. « C’est un phénomène en pleine expansion en France, assure Claude Delpech. 600 familles de victimes nous ont contacté et tous les jours nous recevons de nouveaux signalements ».

Commentaires :

La tristement célèbre et répandue théorie du « refoulé inconscient » des psychanalystes, c’est n’importe quoi.

Avec ce genre de chose, on peut faire venir ce qu’on veut dans la conscience des gens, et il suffit d’écrire qu’il n’y a qu’avec le n’importe quoi, que l’on peut faire n’importe quoi.

Pour quelle(s) raison(s) une doctrine comme la psychanalyse continuerait-elle d’être maintenue avec son label « d’utilité publique » si certains (sinon tous) ses fondements théoriques peuvent permettre un tel usage de la suggestion et de la manipulation mentale sur des personnes. Mais la psychanalyse ne peut logiquement pas « fonctionner » autrement que par un usage massif, constant, et délétère de la suggestion et de la manipulation mentale. Il nous semble d’ailleurs presque inutile de rajouter l’adjectif « délétère » avant des mots tels que « suggestion » et « manipulation mentale », car aucun individu libre et sain d’esprit ne peut souhaiter se soumettre, de lui-même à de telles abjections.

LA MISSION DE SURVEILLANCE DES SECTES : MIVILUDES.