Archive

Archive for the ‘Handicap.’ Category

L’Etat et la question de l’autisme en France.

Commentaires :
Tout récemment des membres de la secte psychanalytique font encore feu de tout bois pour défendre le packing, une pratique pseudo thérapeutique et archaïque directement issue de leur doctrine. Il y a donc un nième sursaut de l’obscurantisme allié à l’habituel comportement lamentable de ses promoteurs (les psychanalystes) contre la raison, la science, et l’intérêt des enfants autistes et leurs parents. Comme toujours les psychanalystes, et quelle que soit la validité des arguments et des faits pourtant dévastateurs et démontrés depuis si longtemps contre leur doctrine sectaire, déploient leur habituel vampirisme, leur opiniâtreté malsaine dans le seul but de défendre leur totem.
Pourtant, il faut en finir.
Finissons-on en avec la psychanalyse, il est plus que temps. Et pour les enfants autistes qui en sont encore les victimes, le moins que l’on puisse dire est que le temps presse.

Finissons-on en avec ce « scandale franco-français » qui ne profite qu’à l’oligarchie psychanalytique dans notre pays. La psychanalyse, correspond, par certains traits, à l’univers de cauchemar de George Orwell.

Ses « grands chefs » (psychiatres, notamment) omnipotents et au pouvoir inique sur la santé mentale et sur le destin des personnes, doivent, avec leurs sbires, être mis définitivement hors d’état de nuire aux enfants autistes et à leurs parents. Ces derniers réclament, à bon droit, et depuis trop longtemps, leur ballon d’oxygène plutôt que des linges froids… Les parents des enfants autistes réclament le droit de les sortir des griffes de la secte étouffante et écrasante qu’est la psychanalytique qui s’est imposée à eux, et qui souhaite encore s’imposer. Les gens, en démocratie ont le droit d’avoir le choix entre les méthodes thérapeutiques disponibles, or, pendant trop longtemps, la majorité des psychanalystes voulaient leur interdire toute possibilité de choix, ce qui est naturellement intolérable.

Les parents de ces enfants réclament leur droit à l’espoir que leurs enfants puissent avoir enfin de vraies chances de se développer et de s’intégrer à la société grâce à des diagnostics compétents et reposant sur les avancées de la science en matière d’autisme, et ensuite par la scolarisation.

Finissons-on en avec la psychanalyse, débarrassons-en tous les secteurs de la santé mentale, de l’éducation et d’autres encore sous son influence et son emprise délétère.

La psychanalyse n’est prouvée par rien de tangible, elle doit disparaître.