Archive

Archive for the ‘Léontine69.’ Category

Léontine69, psychanalyste, et vieille momie, de Wikipédia.fr

Ah, cher(e)s récalciltrant(e)s éclairé(e)s,

Je vous ai déjà parlé des facéties, tantôt hilarantes, tantôt ridicules, et tantôt lamentables (le plus souvent ridicules et lamentables, d’ailleurs..), de Léontine69, une vieille dame de la psychanalyse, qui sévit sur Wikipédia.fr, dans l’article « Critique de la psychanalyse« , (auquel j’aurais contribué pour une très large part), ce qui suscita, sur un longue durée, une inexpugnable haine des bourricots de la psychanalyse, venus ferrailler sans relâche pour censurer mes contributions, mais le plus souvent, en vain, heureusement.
Comme il y en a beaucoup, j’ai sélectionné aujourd’hui celle-ci, plus bas, qui me paraît savoureuse. (Mais vous pourrez consulter les archives de la page de discucssion de cet article qui a provoqué tant de passion aveugle et d’acharnement fanatique de la part des contributeurs s’étant intronisés défenseurs de la psychanalyse).

(Je suis « AIM-54« ). »Ouicoude », c’est une autre huile de la psychanalyse, qui dès que vous développez des arguments critique sur la psychanalyse, les pathologise, en les qualifiant « d’obsessionnels » (…), en oubliant qu’il n’a pas cessé de manière obsessionnelle (…) de censurer, de tenter de censurer, ou de reverter (langage wikipedien) les contributions qui ne lui plaisaient pas, surtout quand elles furent présentées de façon neutre et précisément référencées. (Par ailleurs, je me souviens très bien qu’à plusieurs reprises, par exemple, Léontine69 s’était amusée à supprimer les espaces entres les mots de mes contributions pour les rendre illisibles…). Son travail de sape, accompagné par celui, le plus souvent stupide, de « Perky », de « Traumrune », et quelques autres, il a fallu le supporter pendant de très longs mois, mais au final, c’est moi qui ai gagné : les principales critiques à connaître de la psychanalyse, (épistémologiques, scientifiques, thérapeutiques, sociologiques, etc.), ont toutes été publiées, certes après un très long et éprouvant combat, émaillé des insultes, de la mauvaise foi la plus crasse et opiniâtre des psychanalystes, (sans parler de leur ignorance et de leur incompétence souvent consternantes sur le sujet…), mais elles ont été publiées pour le bien de l’information des visiteurs de cet article.

(En cliquant sur les images, vous obtiendrez normalement leur agrandissement).
Suite…
« Des propos limites et marqués un par antisémitisme masqué » a écrit cette bourrique de Léontine69… Entre le « vdrparyen » de « Perky » (la cochonne, j’imagine…) auquel j’ai eu droit une autre fois, et ça, ces psychanalystes n’ont d’autres ressources que de débiter ce genre de propos diffamatoires, mais sur ce point rien de nouveau sous le soleil avec eux.

Malgré l’intervention de « GL », (un administrateur, qui tenta de réagir de manière constructive), voilà ce que les bourricots de la psychanalyse comme « Ouicoude » ont jugé être « constructif » : signaler aux administrateurs, non seulement le fait qu’un paragraphe sur les légendes freudiennes (avec l’appui de références précises issues du livre d’Ellenberger et de celui de Bénesteau) pourrait s’ajouter à l’article, mais encore qu’un contributeur déjà banni (moi, en l’occurrence, pour cause de non conformité à la doxa freudo-lacanienne obscurantiste et fanatisée des lieux), puisse revenir pour tenter de continuer d’enrichir le contenu de l’article, mais, au contraire de Léontine69, avec des informations exprimées de façon neutre, et surtout référencées avec précision…

Vous pouvez accéder directement à ces discussions, en suivant ces liens :