Archive

Archive for the ‘Pascal NOUVEL.’ Category

Pascal NOUVEL : sur la joie de penser et son indéterminisme.

6 septembre 2012 Laisser un commentaire

« La joie est ce qu’éprouve la pensée lorsqu’elle découvre que, hors du territoire coutumier de l’habitude, le pouvoir de la pensée s’étend encore : cette joie est sentiment de ce qu’il y a d’infini dans la pensée. Ce sentiment, nous le verrons à l’oeuvre dans la science. » (Pascal Nouvel, « L’art d’aimer la science », Paris, PUF, 2000, p.10).

*                   *                   *

Commentaires (et comme toujours, quelques commentaires en faveur des « psychanalystes-visiteurs-et-s’autorisant-d’eux-mêmes-etc., etc..« ) :

…mais le risque de se laisser aller à ce « sentiment infini » de la pensée, c’est toujours de « penser » des absurdités. Par conséquent, dans le domaine de la science, il vaut mieux bien « amarrer » la pensée à quelques « gardes fou » : la logique, et l’épistémologie, par exemple. À ma connaissance, jamais la logique ni l’épistémologie n’ont pu être des freins à la créativité scientifique, ni même à l’heuristique.

Quand on lit les critiques du père fondateur de la psychanalyse, ou de Lacangourou, on s’amuse à imaginer une chose. Ces deux-là ont dû se dire : « larguons les amarres (…), matelots!! ».. Mais ne soyons pas trop vache. Imaginons les choses autrement : celui qui court le risque « d’amarrer » sa pensée avec la psychanalyse, risque de rester à quai, et de voir « la mer de la découverte » se retirer sous sa coque…en attendant que la dure réalité des faits (…) ne revienne brutalement tel un tsunami…

Catégories :Pascal NOUVEL.